INTERPRÉTATION POUR LES NOUVEAUX ARRIVANTS LGBTQIA

Un nombre croissant de demandeurs d'asile demandent l'asile au Canada sur la base d'une discrimination fondée sur leur orientation sexuelle ou leur identité de genre. Leur arrivée au Canada s'accompagne souvent de l'espoir de pouvoir s'exprimer ouvertement sur leur identité et d'être accueillis avec dignité et respect. Cependant, notre société a encore beaucoup à apprendre avant que ces attentes ne deviennent une réalité de base. Dans notre propre société, l'idée encore largement répandue que l'identité sexuelle des personnes correspond à celle qui leur a été attribuée à la naissance et que les personnes sont hétérosexuelles peut conduire à un langage, des actions, des décisions, des politiques et des structures qui excluent et blessent les personnes qui n'ont pas la même expérience. Les personnes qui s'identifient comme LGBTQIA (lesbiennes, gays, bisexuels, trans, queers, intersexes et asexuels) sont confrontées quotidiennement à des structures d'exclusion qui se manifestent dans tous les types de rencontres.

Quel est le rôle du professionnel des langues ?

Les interprètes peuvent être l'un des premiers points de rencontre avec les demandeurs d'asile LGBTQIA, et les responsabilités et les défis qui accompagnent cette tâche sont importants. Les enquêteurs, les interprètes et même les demandeurs d'asile eux-mêmes peuvent ne pas connaître la terminologie respectueuse à utiliser. Les sujets abordés lors de ces conversations sont culturellement et religieusement sensibles et peuvent être difficiles à exprimer. Alors que les enquêteurs peuvent être réticents à poser des questions personnelles ou, à l'inverse, à interroger sur des sujets extrêmement personnels, les interprètes sont contraints de rendre des équivalents exacts de termes qui n'existent pas forcément dans toutes les langues. Le nouvel arrivant LGBTQIA peut ne pas se sentir en sécurité s'il se montre ouvert, ce qui entrave son dossier et dilue le pouvoir du service qu'il recherche. Comment en savoir plus ? Compte tenu des difficultés rencontrées par les prestataires de services, les interprètes et les nouveaux arrivants LGBTQIA, le Centre multiculturel de Kitchener-Waterloo a mis au point une formation en partenariat avec l'Ontario Council of Agencies Serving Immigrants (OCASI).

Les objectifs de cette formation sont les suivants

  • Sensibilisation aux problèmes couramment rencontrés par les nouveaux arrivants LGBTQIA*.
  • Apprendre la terminologie LGBTQIA* (appropriée et inappropriée)
  • Comprendre l'impact que les valeurs et les attitudes personnelles peuvent avoir sur les clients LGBTQIA*.
  • Analyser et appliquer les principes éthiques aux situations difficiles qui peuvent se présenter aux interprètes travaillant avec des nouveaux arrivants LGBTQIA*.
  • Sensibilisation aux ressources locales, provinciales et internationales pour les interprètes et les nouveaux arrivants LGBTQIA*.

Postuler